InfoVent InfoMer
24-05-2024 à 02:32

W   8 Noeuds

Rafales   11 Noeuds

Température mer 16°C

Historique

InfoNavigation
InfoSondage
Sectorisation des sanitaires, vous êtes
Résultats  Anciens sondages
  • Votes : 7
  • Commentaire(s) : 1
InfoRigolo
On ne peut mesurer la mer; on ne peut sonder le coeur d'un homme.
InfoVidéos

Publiée le 05-06-2022

InfoLocalisation
InfoMèl
Recevez par mail les nouveautés du site.
InfoDon
Contribution à l'indépendance du site en le soutenant financièrement

InfoMinisites

Infocapagde : Cap d'Agde, le port le plus bruyant devient aussi le port le plus cher

Samedi matin, nous avons rencontré, sortant de la capitainerie un plaisancier fort mécontent de subir une augmentation sans précédent du tarif de location de la place de port.

Pour ceux qui peuvent continuer de payer comptant, l'augmentation est de 8,5% au regard du tarif 2014.

C'est énorme, mais aussi pour ceux qui se trouvent confronter à des difficultés financières liées à la crise économique qui frappe durement le pays, ils sont contraints d'opter pour le paiement en plusieurs fois.

A la Grande Motte, cela n'aurait pas de conséquences car payer en plusieurs fois est une option sans frais obtenue par l'association de défense des plaisanciers de ce port : la SNGM.

Mais au Cap d'Agde, le Seigneur des anneaux Sodeal nous inflige un + 5% si vous optez pour ce système de paiement, un dispositif bien difficile à admettre.

Pour ces plaisanciers ils auront donc à subir une hausse de
+ 13,5% par rapport au tarif 2014

Et ceci sans le moindre justificatif de la Sodeal alors que les ports voisins pratiquent une tarification sans augmentation pour cette nouvelle année.

Le port du Cap d'Agde devient donc le port le plus cher de la cote entre la frontière espagnole et la Camargue.



Publié le : Lundi 12 janvier 2015

oiseau-migrateur oiseau-migrateur
La Sodeal engluée dans sa mauvaise gestion, fait feu de tout bois pour tenter de renflouer ses caisses déficitaires.

A moins que ceux-ci soit leurs complices, il serait temps que les pouvoirs publics qui leur ont délégué la gestion du port, les rappellent sérieusement à l'ordre ou envisagent de changer de prestataire car il n'est plus possible que nous continuons d'être les victimes des incompétences de la Sodeal.

Il est même permis de penser qu'il pourrait s'agir d'autres choses que de l'incompétence, car il nous est toujours impossible d'obtenir le détail du budget du port...
papillon papillon
:b Pourquoi se priver d'une telle aubaine ! à chaque fois qu'une action unitaire ou judiciaire a été lancée, il y a toujours eu des "traine-galoche"/"léche-botte" qui ont ainsi joué la division, la SEM du Cap ( grace au laxisme municipal ) a su s'engoufrer dans ces divisions, cela lui a permis de toujours se défiler face aux textes du réglement des Ports envers lesquels elle a des devoirs, des obligations et surtout des Comptes Financiers à rendre chaque année aux Usagers du Port, c'est à dire à VOUS ! cela fait maintenant des décennies que des groupements de défense de vos interêts ont essayé de vous fédérer ( environnement, sanitaires, bruits, intrusions/vols sur les pontons, WiFi, rondes de sécurité, etc.... ), sans unanimité donc sans grand résultat, pleurez aujourd'hui, son attitude à votre égard est le résultat de votre manque de solidarité entre Plaisanciers face à ce prestataire !
Lalauze Lalauze
Le plaisancier est comme l'homme, il n'est pas très courageux.

Il suffit cependant de quelques personnes déterminées pour faire bouger les lignes dans un état bien laxiste, l'actualité en témoigne hélas.

Bravo au CDPCA qu'il faut rejoindre même s'il n'est pas parfait, même et surtout après toutes les intimidations et critiques qu'il subit y compris par des plaisanciers bien complaisants à l'égard du gestionnaire de nos ports.
oiseau-migrateur oiseau-migrateur
Tout à fait juste "Papillon" !

C'est d'autant plus l'occasion qu'ont les plaisanciers de venir rejoindre en masse, le CDPCA l'association qui est la seule à défendre nos intérêts.
pouic34 pouic34
La France, il faut la quitter ou accepter de se faire tondre
papillon papillon
8-) Désolé, mais se faire tondre par défaut de réaction à la non application de la réglementation des ports par entente entre la SEM et la Mairie, là cela n'a rien à voir ! vous pouvez évidemment continuer si cela vous satisfait, chacun sa conscience et vive le vent du large !
bidulejojo bidulejojo
Il y a une loi en France ; Il y a une loi au cap d'Agde Il se trouve que ce n'est pas la même !!! Alors pourquoi quitter la France ? A la rigueur , quitter le cap .... Quitter le Cap ? Mais ce serait renoncer à l'un des devoirs de la république française , fondamental :De faire appliquer une même loi pour tous les français !!!
tarate tarate
Agir, c'est alerter les autorités, faites donc une pétition que vous enverrez aux autorités en alertant le midi libre, sinon blablabla...
papillon papillon
:b Il existe plusieurs clubs vigilants sur l'application des textes de loi sur la gestion des ports ! Pour la Méditerranée : L'UNAM avec laquelle, sauf erreur travaillent aussi le CDPCA, CPCA, etc... entre autres, :# il ne sert donc à rien de créer d'autres structures, cela n'aboutira qu'à de nouvelles divisions entre Plaisanciers, :# et le seul à en bénéficier sera l'entente de la SEM du Port/Mairie, leur adage principal étant DIVISER POUR MIEUX REGNER ! ..... ça a permis de tondre les Plaisanciers jusqu'à maintenant, :=! BRAVO ils ont tout compris eux ! :paf
CDPCA CDPCA
Comme vous le savez tous, le CDPCA est reconnu par l'UNAN.

Nous travaillons ensemble et c'est une aide importante pour pouvoir comprendre ce qui se passe au Cap d'Agde.

Cette collaboration nous permet de connaître ce qui se passe dans les ports voisins.



Ce que l'on peut dire aujourd'hui, c'est que les ports voisins n'ont pas de SEM entre le plaisancier et l'autorité publique.

Nous pensons que la violation du Code des ports maritimes est devenue une pratique courante alors que les ports voisins le respecte.



Nous estimons que de nombreuses pratiques sont illégales, nos conseils aussi, mais le penser ne suffit pas.

Nous avons alerté tous les représentants de l'état par courrier pour réclamer des enquêtes administratives.



Suite au laxisme de ces derniers, nous avons entrepris des démarches judiciaires, elles sont en cours et seront déterminantes pour l'avenir de nos ports.



Le soutien d'un maximum de plaisanciers est nécessaire, venez nous rejoindre malgré toutes les mauvaises raisons de ne pas le faire.



Notre démarche est une démarche citoyenne et républicaine : les ports sont au service de tous dans le cadre d'une délégation de service public.



La privatisation déguisée de nos ports n'est pas admissible car c'est l'état, c'est à dire nous, qui a investi pour les créer.
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.