InfoVent InfoMer
08-02-2023 à 02:51

N   3 Noeuds

Rafales   6 Noeuds

Température mer 13°C

Historique

InfoNavigation
InfoSondage
Êtes-vous favorable à l’installation d’éoliennes en mer ?
Résultats  Anciens sondages
  • Votes : 381
  • Commentaire(s) : 3
InfoRigolo
Sans la voile, nous autres, les voileux, ne saurions pas qu'il n'y a pas de bout du monde.
InfoVidéos

Publiée le 05-06-2022

InfoLocalisation
InfoTroc

1 Annonce(s) publiée(s)

Navires
Voiliers
Bateaux à moteur

Consulter

InfoMèl
Recevez par mail les nouveautés du site.
InfoDon
Contribution à l'indépendance du site en le soutenant financièrement

InfoThèque

Revue Presse : Crise de la pêche

ML030123.jpg

Midi Libre 03/01/2023

L’ancien maire de Sète pointe du doigt l’Europe et le plan de sortie de flotte, qui accompagne financièrement les pêcheurs dans la destruction de leurs bateaux, et appelle à "conforter une pêche durable" en Méditerranée.

Face au déchirage des bateaux relaté dans nos colonnes et à ce qu’il appelle la "crise de la pêche méditerranéenne", l’ancien député-maire de Sète et pêcheur à la retraite François Liberti pointe du doigt "les choix politiques des libéraux de tous poils qui ont abandonné la souveraineté nationale de la gestion des ressources, des littoraux et des activités maritimes à l’Europe". "L'Europe finance la suppression de l'emploi" L’ancien élu communiste tient notamment l’Union européenne pour responsable de la situation. Il l’accuse d’avoir privilégié exclusivement l’arrêt de la pêche comme réponse aux questions environnementales et à la protection des ressources.

"À coups de subventions, l’Europe finance les plans de sorties de flottes et la suppression de l’emploi, laissant le littoral à l’envahissement touristique et immobilier, dénonce François Liberti. Ces subventions pour casser l’emploi seraient plus utiles à conforter une pêche durable et faire de la spécificité méditerranéenne un modèle de développement protecteur." Sur Sète, cinq chalutiers sur seize bateaux actifs ont d’ores et déjà signé le plan de sortie de flotte. Et d’autres s’interrogent.

Nicolas Zarrouk



Publié le : Mardi 03 janvier 2023