InfoVent InfoMer
18-05-2022 à 14:53

SE   9 Noeuds

Rafales   16 Noeuds

Température mer 18°C

Historique

InfoRigolo
Le bonheur est un état d'esprit.
InfoVidéos

Publiée le 18-01-2020

InfoLocalisation
InfoTroc

2 Annonce(s) publiée(s)

Bateaux à moteur

Consulter

InfoSondage
Etalement des paiements place de port sans frais vous êtes
Résultats  Anciens sondages
  • Votes : 1054
  • Commentaire(s) : 3
InfoForums
InfoMèl
Recevez par mail les nouveautés du site.
InfoDon
Contribution à l'indépendance du site en le soutenant financièrement

Ce site, né en 2001, est conçu essentiellement pour vous, plaisanciers des ports du Cap d'Agde. Pour bénéficier de toutes les rubriques du site, il est préférable de s'inscrire.

Vous informer de ce qui se passe dans nos ports est notre objectif.

Inscription

En participant à nos forums, vous devenez par vos écrits,"correspondant" du site Infocapagde. Sachez que vos interventions sont appréciées de nombreux plaisanciers et permettent des échanges, souvent très constructifs entre tous les acteurs de la vie nautique du Cap d'Agde. Merci cependant de veiller à poster des messages en rapport avec le sujet, merci.

La Taverne du port

N'hésitez pas à rédiger des articles qui seront alors publiés sous le label "courrier des lecteurs".

Infocapagde, structure bénévole et désinterressée, met à votre disposition cet outil, parlez en à vos amis, voisins de ponton, nous attendons votre aimable et constructive participation pour en faire sa promotion Faire notre pub

Notre activité associative entraîne des dépenses non suventionnées, il faut le savoir.

Si vous aimez Infocapagde, apportez nous une petite contribution financière pour participer à son existence, son indépendance et sa liberté d'expression.

Merci pour votre soutien.
Nautiquement vôtre.

La rédaction du site

​Revue Presse Le Rio Tagus devrait bientôt quitter nos eaux

ML02170522.jpg

Le navire-poubelle rouille depuis onze ans quai Riquet

Midi Libre 17/05/2022

Enfin ! Selon nos informations, le Rio Tagus devrait, dans les jours à venir, quitter définitivement le quai Paul Riquet, près du pont du Tivoli, où il est amarré depuis onze ans. L'ancien vraquier-chimiquier (80 m de long, pour un poids de 1 730 tonnes) était arrivé le 5 janvier 2001 à Sète, chargé de 2 700 tonnes d'urée. Atteint par une voie d'eau et une panne de moteur, il n'en est pas reparti depuis. Devenant, à la suite du Florenz et de l'Edoil notamment, l'un des plus célèbres "navires-poubelles" ancré dans l'île singulière.

Il a toutefois été racheté entretemps par un ferrailleur espagnol. Comme cela avait été programmé (nous en avions fait état en octobre dernier), une équipe de Navaleo, filiale des Recycleurs Bretons, est venue le prendre en charge, pour notamment trier, à bord, le plastique, le bois, etc. Un navire-transporteur viendra ensuite le remorquer pour son ultime destination, en Bretagne.

Marc Caillaud


Publié le : Mardi 17 mai 2022

​Revue Presse Le grand récif artificiel en 3D sera immergé avant l’été

ML01170522.jpg
Un module principal de 105 tonnes et de 6,5 mètres de hauteur

Midi Libre 17/05/2022

C’est le dernier lot du projet Récif’lab pour le littoral agathois, dont trois opérations ont déjà été réalisées (récifs 3D de balisage des 300 m, ponton écologique de l’île de Brescou, nurseries dans le port du Cap d’Agde) : un grand récif artificiel construit en 3D pour la plongée sous-marine.

Le module sera immergé par 20 mètres de fond

Un équipement dont l’objectif est de préserver la biodiversité marine, en reportant la pression du mouillage des bateaux et des plongeurs vers un village de récifs artificiels dédié à l’activité plongée sous-marine. Un projet d’investissement d’avenir (PIA) – Reconquête de la biodiversité cofinancé par l’Ademe, la Région Occitanie, l’État via le Plan Littoral 21 et la Ville d’Agde.

Avec ses 105 tonnes, 6,5 m de haut et une base de 8 m sur 6, cet équipement, construit actuellement dans le port de Sète, a des mensurations imposantes. Et une mission : soulager les sites naturels de coralligène – les récifs coralliens méditerranéens – de l’aire marine protégée de la côte agathoise (6 200 hectares) des impacts des ancres de bateaux et d’activités en plongée mal maîtrisées.

Le module principal sera immergé au début du mois de juin les conditions météo dicteront le calendrier (NDLR) par 20 m de fond, au large de Brescou, dans un village de récifs artificiels. Il sera au centre d’un périmètre de 50 m, incluant des récifs secondaires type rague, platier, mini-récifs et un amas chaotique de blocs.

Pour la fonction renforcement de la biodiversité marine, l’impression en 3D sous forme complexe de "feuilleté", avec des cavités de différentes formes et tailles, a permis de trouver le design le plus approprié au développement et à l’optimisation de la faune et de la flore marine méditerranéenne côtière.

Le projet permettra également d’assurer une attractivité supplémentaire écotouristique en offrant des possibilités de plongées différentes aussi bien pour les clubs de plongée de loisirs que professionnels.


Publié le : Mardi 17 mai 2022

​Revue Presse Les premiers éléments de l’atténuateur de houle installés

ML01150522.jpg

Midi Libre 14/05/2022

Seaboost développe un procédé expérimental pour protéger la plage du Grau.

Les promeneurs du front de mer du Grau d’Agde se posent des questions depuis l’arrivée sur la zone d’une barge ancrée à quelques dizaines de mètres du rivage. C’est ici que la société montpelliéraine Seaboost, que la municipalité a déjà missionnée dans le cadre de l’immersion de récifs artificiels qui servent notamment d’ancrage aux bouées matérialisant la zone des 300 mètres, installe les premiers éléments d’un atténuateur de houle qui n’a rien à voir avec les traditionnels brise-lames rocheux.

Inspiré de la mangrove "C’est un système qui s’inspire de la mangrove, qui freine la houle et les courants", explique Julien Dalle, l’un des associés de la société. "On reproduit ce type de structure pour avoir des effets similaires, à savoir accueillir la vie sous-marine et favoriser le renouvellement de l’eau et des sédiments." Cela fait cinq ans que Seaboost travaille sur le dispositif. Des recherches poussées, minutieuses. Ces éléments, indépendants les uns des autres, qui reposent sur des pieux de 8,30 m enfoncés de 6 m dans le sable, ont été conçus en béton biogène, qui supporte la colonisation (algues, huîtres, moules…), et en bois.

Un plan de déploiement des modules a été établi et les premiers - environ un quart du total, soit une quarantaine - seront en fonction dans peu de temps. Des capteurs permettront de les observer et d’ajuster le plan de déploiement des autres modules, dans un second temps. Il y a plusieurs années maintenant que la municipalité avait annoncé la construction de ce troisième ouvrage, qui fait cruellement défaut. La plage du Grau est réduite à sa plus simple expression, c’est d’ailleurs la seule dans ce cas sur la commune, et il devient urgent non seulement de la recharger en sable, mais surtout de maintenir ce sable, pour ne pas qu’il reparte vers le large. "Je rappelle que les services de l’État n’avaient pas voulu que l’on mette un brise-lames à cet endroit, car ils craignaient la stagnation des eaux, déclare le maire d’Agde, Gilles D’Ettore. C’est là que ce dispositif est intéressant, car il permet de renouveler l’eau de baignade." Il ne coûtera également rien à la Ville : cet investissement 500 000 € est, en effet, soutenu par un fonds de la Région (200 000 €), Seaboost et Total Énergie, qui finance un plan de restauration des mangroves.

Olivier Raynaud


Publié le : Dimanche 15 mai 2022

​Infocapagde Quel avenir pour la plaisance ?

Depuis quelques semaines, l'actualité internationale a enflammé le prix des carburants, ce ne sera pas sans conséquence pour le budget du petit plaisancier déjà bien mal traité fiscalement si on le compare à celui du propriétaire d'un camping-car.

Le camping maritime est bien mal traité dans notre pays, sa pratique est assimilée abusivement à un signe extérieur de richesse dans un contexte où la grande plaisance échappe à la fiscalité...

A l'heure de reprendre la mer, comment va réagir le plaisancier que nous sommes face à une telle augmentation ?

Les petits bateaux à moteur de moins de 7 ou 8 m avec des petites motorisations sont nombreux sur nos côtes,c'est la plus importante catégorie de bateaux de plaisance.

Comment faire quand le budget carburant que l'on dépensait l'été dernier va exploser, comment vont réagir les nombreux plaisanciers qui sortent à la journée pour aller pêcher trois poissons ou relever deux casiers, continuerons-nous de les voir naviguer ?

Comment vont réagir les gestionnaires de port, vont-ils continuer à augmenter le prix de location de la place de port ?

L'avenir de la plaisance est bien sombre dans un tel environnement...


Publié le : Samedi 14 mai 2022

​Revue Presse Le préfet Thierry Leleu réétudie le futur des plages privées

ML01100522.jpg

Lors de la réunion qui s'est tenue lundi 9 mai en mairie de Sète pour l'ensemble des élus de l'Hérault
© D.R Corinne Sospedra

Midi Libre 10/05/2022

Une réunion réunissant les élus du littoral a eu lieu lundi  9 mai en mairie de Sète. Mardi 10, les acteurs économiques vont suivre. Avec un espoir : pouvoir revenir sur l'interdiction d'installation sur des secteurs classés en espace remarquable. 

Il est désormais possible de parler et d'argumenter. Un dialogue vient à nouveau de se nouer entre l'Etat français et les élus locaux des communes littorales comptant sur leurs territoires des plages privées. Le  préfet Thierry Leleu, missionné le 18 avril dernier par le premier ministre Jean Castex, effectue en effet une visite de trois jours dans l'Hérault sur la problématique des emplacements des paillotes. Lesquels ont été remis en cause voici quelques mois, en raison de l'application stricte (décision datant de 2019) du renforcement de la protection de secteurs classés en espace remarquable ou caractéristique, dans le cadre de la loi littoral. Le tout faisant sortir de la liste des aménagements autorisés ces établissements proposant matelas de plage et restauration.

À Sète par exemple, plusieurs paillotes ont rouvert en ce printemps 2022, hors des plages du Lido qui les accueillaient jusqu'à présent. Un secteur désormais interdit. Et elles ont trouvé un emplacement resserré avec celles déjà existantes sur le secteur urbain des plages. Une situation dénoncée par plusieurs exploitants, et sur laquelle les élus locaux montent au créneau depuis plusieurs mois, sans résultats.

Retombées économiques Mais une rencontre avec le président de la République, Emmanuel Macron en novembre dernier, notamment, semble avoir permis de relancer un dialogue, explique le maire de Sète, François Commeinhes, qui a accueilli le préfet Leleu dans sa ville et sur ses plages, lundi 9 mai. "Le député de l'Hérault Patrick Vignal a permis une rencontre avec M. Macron, puis avec Jean Castex, plus récemment. Le préfet Moutouh a aussi été très actif.

Aujourd'hui, nous avons reçu le préfet Leleu et Philippe Schmitt, qui est inspecteur général de l'administration du développement durable. J'avais invité tous les maires du littoral : Agde, Vias, La Grande-Motte, Mauguio-Carnon..." Lors de cette prise de contact, le temps d'une réunion de travail en mairie de Sète, puis d'une visite sur les plages sétoises, les représentants de l'Etat ont pu donner leurs attendus. "Et nous avons pu présenter nos arguments pour nous défendre, pour trouver une solution." François Commeinhes indique qu'a notamment été mise en avant l'importance de "l'impact économique pour l'ensemble des établissements, les conséquences sur l'emploi, les retombées financières". Quelle est la place des paillottes à Sète ?   De 2010 à 2021, le linéaire permettant l'accueil de lots de plages s'étalait sur 12,4 km au total, entre la zone urbaine et le Lido, espace remarquable.

Cinq emplacements (jeux et paillottes) étant attribués en espace remarquable et six en zone urbaine. Depuis la modification (pour 2023-2032), c'est sur 1,5 km, en zone urbaine uniquement que devraient s'installer huit pailottes et un lot de jeux d'enfants.  A ces zones, correspondent également des parkings permettant de faire stationner touristes et clients. 2 790 places, soit 79 % du total, sont situées en zone remarquable.  742 places en zone urbaine. Une donnée qui fait craindre une saturation rapide.

Des arguments qui seront sans doute détaillés, également mardi 10 mai, puisque le préfet doit se rendre à La Grande-Motte,  où il rencontrera notamment des représentants des professionnels, la CCI, la chambre des Métiers, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih). Mercredi 11 mai, c'est enfin en préfecture, lors d'une rencontre avec les services en charge de ce dossier que la visite se terminera.  Une étude et un argument environnemental Mais l'économie - les plages représentent un intérêt touristique majeur, ainsi qu'un apport financier important pour les communes - n'est pas le seul argument. La protection effective de l"environnement et de la biodiversité" l'est aussi pour François Commeinhes. Ce dernier a en effet présenté lundi une étude commandée en janvier dernier au cabinet Biotope sur les aménagements au niveau du Lido de Sète.

Cette analyse environnementale conclut notamment que les paillotes "n'affectent pas les milieux naturels en présence notamment grâce à leur recul par rapport au pied des dunes et aux modalités de nettoyage manuel des abords". Et que la présence des restaurants serait "bien moins impactante que la mise en place de foodtrucks" sur les parkings. Avec les autres élus héraultais présents, le maire de Sète considère désormais que "nous allons pouvoir faire remonter l'ensemble de ces éléments. Le dialogue est ouvert !"
   
Caroline Froelig


Publié le : Mardi 10 mai 2022

​SORAC Calendrier des régates SORAC

CalendrierSO-01-2022


Publié le : Samedi 07 mai 2022

​Infocapagde Adieu Gérard

20161102174342-57.jpg

Comme il a vécu, Gérard Hoch s'en est allé dans la discrétion en début d'année 2022, après avoir lutté contre une longue maladie qui a fini par l'emporter.
Nous garderons le souvenir d'un homme humble, passionné par la mer et les bateaux, fidèle en amitié. Depuis de nombreuses années, il vivait sur son voilier "ATAX 5" et venait souvent donner un coup de main sur la zone technique.
Sa famille était composée, d'Alain, Raphaël, Fred et du petit noyau de plaisanciers fidèles au chantier Windward.
Ses cendres ont été dispersées en mer conformément à ses dernières volontés.
La voilure de son bateau a disparu à l'horizon, adieu l'ami.

Philippe Revilliod


Publié le : Jeudi 05 mai 2022

​Infocapagde Passer de 3 à 7 drapeaux, la simplification européenne...


Les drapeaux qui indiquent aux baigneurs s'ils peuvent se jeter à l'eau en toute sécurité vont évoluer sur les plages.

  • Drapeau vert : baignade surveillée sans danger apparent
  • Drapeau jaune : baignade surveillée avec danger limité ou marqué
  • Drapeau rouge : baignade interdite
  • Drapeau rouge et jaune : zone de baignade surveillée pendant les horaires d'ouverture du poste de secours
  • Drapeau orange : conditions défavorables de vent pour certains équipements nautiques
  • Drapeau violet : pollution ou présence d'espèces aquatiques dangereuses, zone marine et sous-marine protégées
  • Drapeau à damier noir et blanc : zone de pratiques aquatique et nautique, où la baignade n'est pas interdite mais aux risques et périls des baigneurs

L'Europe sévit et complique une fois de plus les choses...


Publié le : Samedi 10 juillet 2021

​CPCA Reprise des sorties au CPCA

infocapagde_1651484681.jpg

Le Cercle des Pécheurs Cap Agathois a organisé sa première sortie de la saison 2022 de pêche au tout venant ce samedi 30 avril, 

Les équipages des 12 bateaux ont été heureux de se retrouver.

Départ à 7 heures 30, beau temps, mer calme au début puis progressivement agité par la suite. Les poissons nombreux daurades, pageots, marbrés, sars…étaient au rendez vous pour le plus grand bonheur des pêcheurs,
A 13 heures tous les bateaux étaient rentrés pour la pesée. Chacun a raconté ses exploits, pendant l’apéritif servi par les
bénévoles  du club.
A 14 heures les équipages et les amis 35 personnes ont partagé sur le quai un excellents repas cuisiné et servi par les bénévoles.

Pendant le repas le Président a annoncé les résultats appelant  les heureux gagnants

  • Premier  Bateau LE MOONTY
  • Deuxième bateau AGATHE TYCHE II
  • Troisième bateau FLINT
  • Quatrième bateau LIBERTE II
  • Cinquième  bateau SOLENOX

Cette première sortie a été un véritable succès laissant augurer d’autres manifestations.
Félicitations aux organisateurs


Publié le : Lundi 02 mai 2022

​Le saviez-vous? Remise en service InfoTroc

phr1651422230.jpg

Nous avions retiré depuis quelques mois la rubrique Petites Annonces du site et c'est avec plaisir que nous avons réactualisé ce service gratuit aux plaisanciers des ports du Cap d'Agde.

La rubrique est accessible en cliquant sur le bloc dédié ou dans le nouveau lien InfoTroc du menu principal.
Bien entendu, il faut être plaisancier inscrit connecté pour profiter du service et une fois proposé, il est nécessaire d'attendre la validation du webmaster pour la mise en ligne.

Si vous chercher un bateau en bon état, nous vous invitons à consulter l'annonce de notre ami Robert qui a contribué à l'animation du site. Consulter

Si vous avez du matériel à vendre n'hésitez pas, il est facile de proposer une annonce, une vidéo explicative devrait suivre...


Publié le : Dimanche 01 mai 2022

​Revue Presse La Société nautique de Sète multiplie les régates et lance ses premières puces

ML02300422.jpg

Midi Libre 30/04/2022

La SNS multiplie les invitations au grand public et aux passionnés de voile en ce printemps 2022. C'est l'une des plus anciennes de France et la plus ancienne de Méditerranée...

Créée en 1863, la Société nautique de Sète (SNS), née des Régates sétoises et alliée au Yacht-club de France, n'a pourtant pas, loin de là, une allure de centenaire. Où alors de celles qui aiment sacrément les embruns et la Méditerranée. Car en ce printemps 2022, la Société sise à la Base Tabarly, où elle sera bientôt dotée de nouveaux locaux, va se démultiplier en mer, et innover !

La sortie prévue à Gruissan ce 30 avril (une autre le 20 mai) sera ainsi suivie d'une visite d'importance, du 5 au 7 mai, annonce le président, Jean-Michel Depondt. Sète est en effet port étape du Rallye Paul-Signac. Au côté de la Ville de Sète, la SNS s'apprête donc à accueillir une dizaine de bateaux du Yacht-club de Saint-Tropez. Dans le sillage du peintre Paul Signac Ces derniers naviguent sur les traces du peintre Paul Signac. Ce peintre paysagiste français et peintre officiel de la Marine (1863-1935) donna naissance au pointillisme, avec Seurat. Il était tombé amoureux de Saint-Tropez où il avait acheté une villa. Il présida également sa société nautique de 1908 à 1911. En 1892, parti de Bénodet (Bretagne), il était arrivé à Sète via le canal du Midi, avec son bateau Olympia avant de rejoindre Saint-Tropez avec escales à Marseille, Toulon et Port-Cros. En 2022, 130 ans plus tard, les navigateurs de la SNST partis dans son sillage seront reçus à Sète par l'adjoint au maire Romain Ferrara. Ils iront visiter le Musée de la mer et le musée Paul-Valéry, Puis plusieurs voiliers sétois vont se joindre à cette croisière jusqu'à Saint-Tropez, où des festivités sont prévues.

La pratique de la voile, paradoxe sétois, c'est un paradoxe local. Malgré son port, ses équipements, et surtout, les vagues de la Méditerranée, la voile est loin d'être le sport préféré des Sétois. Le football, le volley-ball et le rugby arrivent loin devant lorsqu'il s'agit de compter pratiquants et passionnés.  La volonté de développer sa pratique est en tout cas aujourd'hui réelle, tant du côté de la municipalité de Sèteque de la SNS, qui s'emploient désormais à faire connaître cours, sorties et animations.

Ensuite,  les 14 et 15 mai, au côté de la Ligue, la SNS organise un week-end de régate 100 % féminin. Car si la voile est un sport mixte, il existe une volonté de développer sa pratique auprès des femmes. La compétition est à suivre sur deux jours.  Les premières puces nautiques Grande nouveauté locale, le 28 mai, de 10 heures à 17 heures, auront lieu les premières puces nautiques sétoises.

En partenariat avec le Comité local des usagers du port de plaisance (le Clupp). Elles s'installeront sur la partie finale du Môle Saint-Louis. Vente, troc, échanges de matériel bateau, pôle de vente de bateaux entre particuliers (avec tableau d'affichage), seront entre autres au programme, convivial, des lieux. Du matériel neuf sera aussi proposé. Concours photo, concours de dessin d'enfant sont au programme. Sans oublier la promesse d'un "grand moment" : une régate en annexe au cul de bœuf avec handicaps (inscriptions avant le 27 au soir). Une tombola sera aussi organisée à cette occasion au profit de l'association "Entre ciel et mer", structure amie de la SNS, qui fait naviguer des femmes en rémission du cancer.  Laquelle organise d'ailleurs le lendemain, 29 mai, une régate à Sète.

Envie de régater ?  Enfin, en juin, deux croisières flottille sont annoncées... vers l'Italie et l'Espagne ! Et on passe... Sans oublier, que, si ce programme vous a donné l'envie de venir, vous aussi, vous essayer à la régate ou à la croisière, que la société nautique de Sète, forte de ses 200 membres, prend grand plaisir à faire découvrir son sport et sa passion. La formation étant évidemment l'une de ses missions fondamentales. "On veut créer une dynamique", souligne d'ailleurs le président. Et de proposer, au-delà de ses cours traditionnels, tous les quinze jours,  des "parcours sétois" aux non initiés. Le 8 mai, par exemple, vous pouvez venir essayer de vous laisser guider. Tenté(e)s ?

Contacts : pour la SNS : 04 67 74 86 16
Pour les puces nautiques, pucesnautiquessete@gmail.com
   
Caroline Froelig


Publié le : Samedi 30 avril 2022

​SORAC Trophée de la ville d'agde

ML01300422.jpg

Du samedi 30 avril 2022 au dimanche 1 mai 2022 à 10h30

Visible des Falaises


Publié le : Samedi 30 avril 2022

​Infocapagde Succès confirmé pour le retour des Nautiques de Port-Camargue

infocapagde_1651267264.jpg

Un public nombreux, un grand choix de bateaux, des animations, de la musique, de la gastronomie et une météo de rêve, tous les facteurs étaient réunis pour que la fête soit belle et ce fut le cas. Pari réussi pour Jean-Luc Glad le président du salon et tous les organisateurs et partenaires de cette grand fête annuelle de la Plaisance qui marque le début de la saison touristique dans le port gardois.

Dans un contexte plus difficile en raison de la crise sanitaire et de la situation internationale qui impacte le secteur du nautisme comme celui de l’automobile, ce salon a offert un très beau choix de bateau pour tous les types de navigation et dans une large fourchette de prix. Dès les deux premiers jours, on a vu se multiplier les panneaux « vendu » ou « sous compromis ».

Dans les plus petits prix coté voiliers les valeurs sures de chez Jeanneau des grandes années du développement de la Plaisance ont vite trouvé acquéreur : Aquila de 1980 à 10 000€, Sangria de 1976 à 7500€, Poker de 1976 à 6500€, First 30E de 1982 à 20 000€, Neptune 99 de 1978 à 25 000€. Mais aussi de plus grosses unités des grands constructeurs comme le Sun Odyssey 410, Bavaria 70, Sun Odyssey 24,2 de 2001 à 215 000€, Dufour 325 de 2008 à 69500€, Oceanis 40 de 2010 à 125 000€, Coté bateaux à moteur de nombreuses ventes également parmi lesquelles un Flyer 7,7 de 2016 à 58 000€, Princess 42 de 2005 à 140 000€, Trawler 44 de 2016 à 419 000€ et bien d’autres.

Du choix donc pour les navigateurs à la recherche du bateau idéal en fonction de leur budget et de leur programme de navigation, mais aussi de multiples conférences et animations qui ont fait le bonheur des nombreux visiteurs. La rencontre avec le navigateur et ingénieur Yves Parlier, parrain du salon 2022 a été un des temps forts de cette 28e édition, mais aussi les projections du films de l’expédition vers les volcans de Méditerranée et celui du navigateur
Kito de Pavant, la sensibilisation à la protection de l’environnement marin avec le Seaquarium du Grau-du-Roi, la percussion d’un radeau de survie sur le plan d’eau et les visites des marinas à bord de la navette électrique.

Au lendemain de ce grand retour des Nautiques après deux années d’interruption, le Président Jean-Luc Glad se réjouit de cette belle réussite « C’était un pari pour les professionnels du nautisme de relancer l’événement après deux ans d’interruption. Malgré la conjoncture on a su attirer un grand nombre d’exposants et le public était au rendez-vous. Pour preuve il était difficile de trouver une table dans les restaurants à l’heure du déjeuner. Les exposants les partenaires et tous les commerçants ont été très satisfaits de cette reprise des Nautiques »

Le plus grand salon du bateau neuf et d’occasion de Méditerranée a une nouvelle fois tenu toutes ses promesses. A Port-Camargue on pense déjà à la 29e édition en 2023 !


Publié le : Vendredi 29 avril 2022

​Infocapagde Le Cap d’Agde accueille la première étape de l’ENGIE KITE TOUR, du 15 au 17 avril

PHR01170422.jpg
©FFVoile-E. Bellande

Le Cap d’Agde accueille pour la première fois sur son stade nautique une étape de kiteboard de l’ENGIE KITE TOUR, inscrite au calendrier de la Fédération Française de Voile, du vendredi 15 au dimanche 17 avril 2022. 
Cette compétition de pure glisse sportive et très visuelle prouve à nouveau que, fort du label France Station Nautique***, le Cap d’Agde est toujours à la pointe des tendances en accueillant une nouveauté sur sa palette d’événements nautiques, et que le spot est idéal pour la pratique des sports de glisse.
Grâce à son expérience solide et sa capacité d’adaptation en matière d’organisation de nombreuses régates fédérales, la SODEAL avec son Centre Nautique bénéficie à nouveau de toute la confiance de la FFVoile pour piloter cette nouvelle épreuve.

L’Engie Kite Tour 2022

Créée en 2011 par Engie, la FFVoile a rejoint l’organisation de cette compétition en 2019. L’Engie Kite Tour est un circuit de référence pour tous les passionnés de kiteboard, un rendez-vous incontournable où se côtoient sportifs de haut niveau et amateurs. L’un des objectifs est d’ailleurs d’inciter les kiteboarders en pratique libre à découvrir la compétition et rencontrer d’autres pratiquants au sein d’un club.

Le Cap d'Agde, capitale du kiteboard pendant 3 jours

Comprenant au total 4 étapes – 2 en Méditerranée, 2 en Atlantique – Le Cap d’Agde a l’honneur d’ouvrir le show et la compétition.
Cet événement se veut convivial et interactif, c’est pourquoi les amateurs locaux pourront ainsi défier, sur les mêmes lignes de départ, certains des meilleurs kiteboarders français dont les membres de l’équipe de France et donc les futurs représentants aux prochains JO ! et les ambassadeurs de l’Engie Kite Tour : Théo de Ramecourt, Axel Mazella, Nicolas Parlier, Benoît Gomez, Alex Caizergues, Christ Ballois, Alexia Fancelli, Poema Newland et Lauriane Nolot.

Le plan d’eau du Cap d’Agde sera donc très fréquenté, le week-end pascal et les riders ne manqueront pas d’apprécier le spot réputé de la plage Richelieu pour donner toute la mesure de leur talent.

Selon la météo et surtout le vent planches et kites adopteront les équipements en conséquence. Par exemple, en cas de vent faible, de grandes planches sortiront de grandes voiles, logique pour capter un maximum de souffle. 

Par contre, si Eole se fait un minimum complice, le public peut se préparer à un magnifique spectacle, dynamique à souhait… En effet, on assiste depuis quelques années à une véritable (r)évolution technologique depuis l’apparition de foils sur les planches jusqu’à celle de nouvelles disciplines de glisse telles que le wingfoil qui fait son entrée dans l’Engie Kite Tour cette année pour la première fois.

Le public sera aux premières loges tout au long du week-end, car tous les départs et arrivées se feront du bord de la plage Richelieu et le cœur de cet événement se trouvera au point « O’Spot » du Centre Nautique, situé directement sur la plage.

Parallèlement à la compétition, le public pourra également s’initier gratuitement au maniement d’aile de kite, samedi 16 avril de 14h à 18h et dimanche 17 avril de 14h à 16h. Et pour ceux qui ne comptent pas s’arrêter à la simple initiation, ils pourront poursuivre leur apprentissage au Centre Nautique qui les encadrera pour cette nouvelle saison dans une structure adaptée aux sports de glisse, en toute sécurité.

Enfin, samedi 16 avril à 10h, plage Richelieu, Engie organise une collecte de déchets avec la Fondation de la Mer. Afin de protéger tous ensemble nos terrains de jeu, venez nombreux !

Les 4 supports de l’Engie Kite Tour

 Les concurrents auront le choix entre 4 supports pour franchir la ligne de départ, dont le tout nouveau wingfoil :

  • Le kitefoil est un dérivé du kite-surf avec ajout d’un foil qui permet à la planche de se déplacer en étant surélevée par rapport à la surface de l'eau. Autrement dit, les foils sont des ailes qui permettent d'obtenir une plus grande vitesse de déplacement. Cette pratique a fait son entrée en Europe il y a une dizaine d’années et optimise les sensations de glisse et de vitesse par rapport au kitesurf classique.
  • La planche directionnelle, qui ressemble à un surf, est un modèle destiné au wave riding (surf sur les vagues), avec ou sans straps (sangles). Sa caractéristique est d’avoir une forme asymétrique, avec des aillerons à l’arrière.
  • La planche Twin-Tip (TT) est quant à elle symétrique entre l’avant et l’arrière. C’est le modèle le plus courant, toutes disciplines et tous niveaux confondus.
  • Le wingfoil (ou wing surf), est une toute nouvelle discipline apparue en 2019. La wing est une aile que l’on tient via un wishbone ou des poignées, sécurisée par un leash (laisse).

4 classements seront établis à l’issue des courses en speed crossing dans chaque catégorie d’âge :

  • Jeunes (moins de 18 ans)
  • Senior (moins de 35 ans)
  • Master (35 ans et plus)

Publié le : Dimanche 17 avril 2022

​Revue Presse Escale à Sète : programme du samedi 16 avril

ML160422.jpg

Midi Libre 16/04/2022

Les temps forts de la journée

  • 9 h 30, ouverture du village et des visites de grands voiliers au son du Musiek Boot, entre les quais République et du Maroc et entre les quais Aspirant-Herber et de la Consigne ; concert “Aubade Catalane” sur la scène de la Capitainerie.
  • 11 h, défilé des équipages, mettant à l’honneur toutes les délégations de gens de mer, invitées et invitantes. Tour du centre-ville, du quai d’Alger à la scène de la Capitainerie.
  • De 12 h 30 à 14 h, le discours officiel Escale à Sète 2022 sur la scène de la Capitainerie.
  • 14 h, Navirade “Aversa-Damonte”, parade navigante du concours de restauration de barques méditerranéennes, gradins des quais Aspirant-Herber et Général-Durand.
  • 15 h 30, Trophée Escayoles “Yole du Capitaine” et “Lancer de touline”, défis de bateaux traditionnels voile-aviron, gradins quai Aspirant-Herber ; joutes vocales “La casquette du marin pêcheur”, à la Criée, village “Flottilles de la pêche”.
  • 17 h, joutes languedociennes “Challenge René Zardoni”, tournoi et remise de prix gradins quais Aspirant-Herber et Général-Durand ; démonstrations “Escale sur les docks”, Les Rouleurs de Barriques, rue de la Savonnerie.
  • 18 h 30, concerts “L’Escale Corse”, sur la scène de la Capitainerie et “Chants marins de Manche et d’Atlantique” sur la scène de la Criée.
  • 20 h, concerts “La notte della donne”, les musiciennes à l’honneur sur la scène de la Capitainerie ; concert “Soirées méditerranéennes” Dolce Bambotche sur la scène de la Criée.

Publié le : Samedi 16 avril 2022