InfoVent InfoMer
14-04-2024 à 16:21

ESE   5 Noeuds

Rafales   6 Noeuds

Température mer 12°C

Historique

InfoNavigation
InfoSondage
Faut-il revenir à une gestion du port en régie municipale ?
Résultats  Anciens sondages
  • Votes : 1079
  • Commentaire(s) : 10
InfoRigolo
Une fois que le bateau a coulé, tout le monde sait comment on aurait pu le sauver.
InfoVidéos

Publiée le 05-06-2022

InfoLocalisation
InfoMèl
Recevez par mail les nouveautés du site.
InfoDon
Contribution à l'indépendance du site en le soutenant financièrement

InfoThèque
InfoMinisites

Revue Presse : Compte rendu Conseil Municipal Agde Juste Verte Sure

La gestion des ports par la SODEAL

Lors de ce conseil une augmentation arbitraire de 12% des tarifs des places de ports gérés par la SODEAL a été décidée.

Pour les professionnels (accastilleurs, chantiers navals, balades en mer, stages de voile…), ils devront s’acquitter des nouveaux montants, majorés de 30%, mais aussi subir des hausses sur l’occupation de la zone technique, donc de leur outil de travail (stationnement à terre des bateaux en carénage notamment) de plus de 400 % !

Pour les particuliers plaisanciers, c’est également le coup de massue.

Ces hausses se justifieraient par l’augmentation des coûts des matières premières, énergie et salaires de la SODEAL.

Nous nous sommes insurgés contre ces mesures :

La hausse des charges réelles attendue n’est pas aussi significative que cela quand on compare les charges réelles 2021 et les charges budgétées qui nous ont été présentées pour 2023 intégrant ces augmentations. En tout cas elle ne justifie pas à elle seule une telle augmentation ; la réponse est ailleurs, et plus précisément dans les investissements prévus et budgétés par la SODEAL, investissements qu’elle n’a jamais réalisés, malgré une obligation contractuelle. Elle compte bien rattraper son retard aujourd’hui, en faisant financer tout cela par les usagers, pris en otage et véritables variables d’ajustements budgétaires ! Mr la maire n’a d’ailleurs pas désapprouvé cette analyse lors de ce conseil, arguant simplement qu’il est temps d’investir et qu’il préfère le faire en temps de crise ! 

Preuve supplémentaire : pourquoi les tarifs des autres ports similaires de la Méditerranée (Port Camargue, La Grande Motte…) n’appliquent-ils pas une telle augmentation, et ont pourtant en moyenne des tarifs inférieurs de 20%? Ces ports ne connaissent-ils pas les mêmes contraintes de fonctionnement, ne subissent-ils pas aussi les diverses augmentations ?

On pourrait en déduire qu’à Agde, la gestion des ports est plus coûteuse qu’ailleurs : pourtant, devant le mécontentement justifié (et reconnu par le Maire) des usagers sur la qualité des services et des infrastructures proposée, cela paraît peu probable. La gestion calamiteuse depuis des années, et souvent remise en cause, de la SODEAL, serait plus plausible.

En tout état de cause, ces augmentations pèseront lourdement tant sur la rentabilité des activités des professionnels contraints et forcés de répercuter cette hausse sur leurs tarifs, que sur les agathois aux revenus parfois modestes qui ont investi pour leurs loisirs, sans parler des escales touristiques qui ne manqueront pas de contourner notre destination au profit des ports voisins.

Belle publicité !



Publié le : Vendredi 17 février 2023

CDPCA CDPCA
Cela fait des années que la cour des comptes fait des rapports qui indiquent le manque de gestion séparée des comptes du port. Cette situation est de la responsabilité du Maire d'Agde.
Les plaisanciers du port du Cap d'Agde sont spoliés.
• La redevance doit être une contrepartie exacte du service rendu
• L’usager du port doit acquitter une redevance annuelle permettant d’assurer le financement des charges du service portuaire et rien d’autres.
• La redevance perçue ne peut couvrir des charges étrangères à la gestion portuaire
• Une collectivité ne peut délibérément augmenter les tarifs pour constituer un excédent à reverser au budget général
• Par l'effet de la consolidation des comptes, les plaisanciers assument le déficit du centre nautique ce qui se répercute sur leur abonnement
Ce qui est précisé ci dessus explique la spoliation des plaisanciers qui depuis des années font confiance.
Le CDPCA va mettre ce dossier devant la justice, soit la cour des comptes se trompe soit la démonstration sera faite que le Maire d'Agde ne respecte pas les lois, ce qui sera d'autant plus grave quand on a été policier.
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.