InfoSondage
Sectorisation des sanitaires, vous êtes
Résultats  Anciens sondages
  • Votes : 371
  • Commentaire(s) : 8
InfoVent InfoMer
18-07-2024 à 15:08

ESE   8 Noeuds

Rafales   0 Noeuds

Température mer 20°C

Historique

InfoNavigation
InfoRigolo
Deux fois sur la route, trois fois le temps.
InfoVidéos

Publiée le 05-06-2022

InfoLocalisation
InfoMèl
Recevez par mail les nouveautés du site.
InfoDon
Contribution à l'indépendance du site en le soutenant financièrement

Revue Presse : Michel Tauler : "Le port d'Agde, c’est la locomotive de la station"

ML0218042021.jpg

Midi Libre 18/04/2021

Olivier RAYNAUD
Le directeur de la Sodéal revient sur le renouvellement pour 20 ans de la délégation pour la gestion des ports, les projets, mais aussi l’épisode des campings municipaux.

Lors du dernier conseil municipal, la Sodéal a été reconduite pour 20 ans dans la gestion des ports du Cap-d’Agde. C’est une satisfaction, on imagine.Oui, d’autant que sept dossiers de candidature avaient été retirés au préalable et que le cahier des charges édité par la municipalité était très contraignant. Il a éliminé, de fait, les entités qui n’étaient pas compétentes et celles qui étaient, disons, essentiellement motivées par l’appât du gain.

D’autant que la redevance annuelle que vous devrez verser à la ville d’Agde va doubler et atteindre plus de 700 000 €…

Ce que la société peut tout à fait supporter. Le chiffre d’affaires de la Sodéal avoisine les 9 millions d’euros. Il y a aujourd’hui 4 200 anneaux, ce qui nous positionne dans les trois premiers ports européens. Mais la gestion est capitale dans ce schéma, car quand tu as bouclé ton exercice, on ne gagne rien !Précisez…

On est resté sur un prix moyen des anneaux (il est de 1 775 € annuels sur le port principal, NDLR), sans augmenter les prix. Pourquoi ?

Parce que l’on n’offre pas d’autres prestations que les services de base dus aux plaisanciers.Si on vous suit bien, l’objectif est maintenant d’investir massivement dans les équipements du port ?Il faut avant tout garder à l’esprit que le port, c’est la locomotive touristique de la station.

Il a 50 ans, mais c’est le premier équipement que l’on a construit au Cap-d’Agde. C’est autour du port que l’on a bâti la station et je pense qu’à ce titre, les enjeux ont été bien perçus dès le départ. Pour vendre la destination, les premiers éléments que l’on met en avant, ce sont la plage et le port. Ceci étant, ce port, il faut le moderniser, vous avez raison. L’un des premiers objectifs est de le rendre connecté.

C’est une demande de la commune. Pour y parvenir, nous allons devoir dans un premier temps améliorer les réseaux, qui eux aussi ont 50 ans. On va massivement investir dans les cinq ans qui viennent, ce qui permettra notamment de s’adapter aux nouveaux enjeux environnementaux, avec la maîtrise de l’électricité et de l’eau, notamment. Le port connecté va permettre cela, d’offrir une vision globale de l’activité du plaisancier.

1 300 anneaux seront connectés dans les cinq ans qui viennent.Quels sont les autres axes d’amélioration ?

Nous allons augmenter les niveaux de service pour une meilleure attractivité. Aujourd’hui, le réseau WiFi est, par exemple, obsolète, alors qu’il doit couvrir l’ensemble du port. Il faut aussi améliorer l’accessibilité aux installations et mettre en avant le patrimoine du territoire auprès des plaisanciers, au travers de la communication, de l’info en temps réel. Connecter le port à la ville.

Permettre, par exemple, de réserver un court de tennis ou une partie de golf depuis son bateau. La concurrence, notamment avec les ports espagnols, se joue aussi sur ces services.

Pour finir, un mot sur les campings de la Clape et de la Tamarissière. C’est la Sodéal qui les gérait avant que la Ville et la société ne mettent un terme au contrat, fin 2020. Est-ce un désaveu de votre gestion ?

Non, je ne pense pas. Notre vrai métier, c’est gestionnaire de port et pas de vendre de l’hôtellerie de plein air. On est arrivé à un degré de compétence qui nous a un peu dépassés et un manque financier qui ne nous a pas permis de faire les investissements nécessaires pour mettre les campings au goût du jour, notamment par rapport aux gros outils, les campings 5 étoiles que l’on peut trouver autour de nous.

Je précise qu’en tant que gestionnaire, on a toujours tenu notre rang, jamais rendu des comptes négatifs dans le cadre de la gestion de la Sodéal en général. En revanche, on ne gagnait plus d’argent aux niveaux des campings, sachant aussi que l’on versait 1,3 million d’euros de redevance annuelle à la Ville.



Publié le : Dimanche 18 avril 2021

Ano34 Ano34
Vous cherchez à améliorer votre visibilité sur le web ? Faites confiance à First Page, l'agence SEO spécialisée dans le référencement naturel. Nous vous accompagnons dans la création et l'optimisation de votre site web pour qu'il soit conforme aux exigences de Google. Avec First Page, vous bénéficiez d'une stratégie sur mesure et d'un suivi personnalisé pour atteindre la première page des résultats de recherche. Pour en savoir plus, visitez notre site : https://first-page.fr/
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.