InfoVent InfoMer
24-05-2024 à 03:42

WNW   5 Noeuds

Rafales   9 Noeuds

Température mer 16°C

Historique

InfoNavigation
InfoSondage
Sectorisation des sanitaires, vous êtes
Résultats  Anciens sondages
  • Votes : 7
  • Commentaire(s) : 1
InfoRigolo
On ne peut mesurer la mer; on ne peut sonder le coeur d'un homme.
InfoVidéos

Publiée le 05-06-2022

InfoLocalisation
InfoMèl
Recevez par mail les nouveautés du site.
InfoDon
Contribution à l'indépendance du site en le soutenant financièrement

InfoMinisites

Revue Presse : La gendarmerie veille sur les huîtres du bassin de Thau

ML01081212.jpg

Midi Libre 07/12/2012

L'hélicoptère de la gendarmerie appuie les moyens nautiques et terrestres pour lutter contre les vols d'huîtres sur le bassin de Thau. (MIDI LIBRE / VINCENT PEREIRA)

Les forces de l'ordre déploient d'importants moyens afin de prévenir les vols qui sévissent particulièrement en cette période de fêtes de fin d'année.

Ce sont près de 600 conchyliculteurs qui vivent autour du bassin de Thau. Ils réalisent la majeure partie de leur chiffre d'affaire à l'occasion des fêtes de fin d'année. Depuis 2008, après la propagation d'un virus, la production d'huîtres a chuté de 50 %. La récolte 2012 devrait atteindre à peine 6 000 tonnes. Les vols de coquillage mettent donc vraiment en péril des entreprises déjà fragilisées. Une tonne représente 3 000 € au prix de gros soit 3 € le kilo.

Contrôles terrestres, nautiques et aériens

Du coup la gendarmerie déploie des moyens terrestres, nautiques (trois bateaux) et aériens (hélicoptère). De Bouzigues à Marseillan en passant par Mèze et les pourtours du Bassin de Thau, elle procède à des contrôles de jour comme de nuit à vocation préventive et dissuasive afin d'éviter les actions frauduleuses.

Un équipement lourd pour subtiliser jusqu'à 1 tonne d'huîtres

Et toutes les victimes ne portent pas plainte. Si les gendarmes ne désignent pas les auteurs possibles de ces vols, certains professionnels s'en chargent pour eux. Il faut avoir du matériel adéquat pour pouvoir voler jusqu'à une tonne en une seule fois et très peu de temps. Les vols ont lieu le plus souvent dans la journée entre midi et deux. Un arrêté du préfet maritime interdit la navigation sur le bassin de Thau entre 18 h et 5 h du matin. Pour prévenir ces méfaits, les contrôles de nuit sont opérés par la brigade nautique de Agde, la gendarmerie maritime ou l'unité nautique des affaires maritimes.

Même si les voleurs font très vite pour récupérer les précieux coquillages, ils s'exposent à de gros risques. En effet, ils sont passibles de trois ans de prison, 45 000 € d'amende et la confiscation de leur matériel y compris leur bateau. La production du bassin de Thau représente un peu moins de 10 % de la récolte d'huîtres en France. Les contrôles de gendarmerie se poursuivront de façon quotidienne et au-delà de la période des fêtes.

Vincent PEREIRA



Publié le : Samedi 08 décembre 2012