InfoVent InfoMer
18-05-2022 à 14:31

SE   9 Noeuds

Rafales   13 Noeuds

Température mer 18°C

Historique

InfoRigolo
Le bonheur est un état d'esprit.
InfoVidéos

Publiée le 18-01-2020

InfoLocalisation
InfoTroc

2 Annonce(s) publiée(s)

Bateaux à moteur

Consulter

InfoSondage
Etalement des paiements place de port sans frais vous êtes
Résultats  Anciens sondages
  • Votes : 1054
  • Commentaire(s) : 3
InfoForums
InfoMèl
Recevez par mail les nouveautés du site.
InfoDon
Contribution à l'indépendance du site en le soutenant financièrement

InfoVintage

Infocapagde : ST Management en liquidation ?

ML01280721.jpg

Dans l'article de la revue Jeune Marine du 29/07/2021, le journaliste avait essayé de contacter en vain la société responsable de la gestion du navire usine Odeep One pour le compte du repreneur KUIKAWA désigné par le tribunal de commerce de Nanterre.
ST Management, basée à Bordeaux et gérée depuis Londres par Mr Benoit Tridon, n'avait pas souhaité donner suite à leurs questions. Consulter l'article

On se souvient du départ précipité du navire-usine occasionnant une importante pollution sans réaction des autorités maritimes.
On peut s'interroger sur le paiement ou non des charges portuaires, après liquidation de la société OFW par la société responsable de la gestion du navire ST Management.
La longue immobilisation à quai qui a précédé ce rocambolesque départ représenterait un coût estimé à 300 000 €uros.

Pour information, nous portons à votre connaissance l'article du Marin en date du 24 février 2022

ST Management face à de graves difficultés

La défection du principal client de ST Management suite à des difficultés inattendues rend très incertain à court terme l'avenir de l'armateur-shipmanager bordelais, ont appris les salariés le 24 février.

ST Management et sa grosse soixantaine de salariés (moitié sédentaires, moitié officiers navigants) auront beaucoup de difficultés à faire face à Valloeby shipping, qui devrait exercer son droit de mettre un terme sous trois mois aux contrats de gestion de 11 de ses navires confiés à la société bordelaise. Le propriétaire, basé à Malte, d'une trentaine de pétroliers exploités en Europe, en Afrique et aux Caraïbes, l'a notifié à ST Management mi-février, ce qui ne laisse que jusqu'à mi-mai à la société bordelaise pour se retourner, a annoncé le 24 février la direction lors d'un comité social et économique (CSE) extraordinaire au siège de Mérignac. Autrement dit, mission quasi impossible.

ST Management est l'héritier de la division en deux entités, un propriétaire et un gestionnaire de Sea-tankers, suite à son redressement judiciaire en 2019. ST Management et Valloeby shipping négociaient depuis plusieurs semaines la création d'une coentreprise avec un important manager de navires allemand. Mais, malgré un score de vetting auprès des affréteurs qui s'est considérablement amélioré depuis deux ans, un accident de vie grave dont a été victime fin janvier l'un des dirigeants de Valloeby shipping a empêché les négociations d'aboutir : le partenaire pressenti s'est retiré et Valloeby shipping a suivi.

Sept navires sous registre Rif

Sur les 11 navires que gère ST Management, 7 sont sous registre français Rif (les Chantaco, Chiberta, Lacanau, Lamentin, FS Clara, ST Sara et ST Solène), avec quelques officiers français à bord. La société avait aussi tissé des liens étroits avec la fondation Belem pour assurer la gestion technique, les équipages étant employés directement par la fondation du célèbre trois-mâts.

Deux nouveaux CSE sont prévus les 28 février et 1er mars à Mérignac pour détailler les propositions de la direction.  "Toutes les solutions, y compris la liquidation rapide, sont sur la table", a glissé au marin un salarié de ST Management.

ST Management est une filiale d'Agility maritime (rebaptisée Service & transport en décembre 2020), elle-même filiale marseillaise des courtiers londoniens Affinity, qui ont choisi il y a quelques années de s'implanter en France en direct.

Thibaud TEILLARD



Publié le : Lundi 28 février 2022