InfoVent InfoMer
04-12-2022 à 18:40

W   2 Noeuds

Rafales   4 Noeuds

Température mer 15°C

Historique

InfoNavigation
InfoSondage
Êtes-vous favorable à l’installation d’éoliennes en mer ?
Résultats  Anciens sondages
  • Votes : 299
  • Commentaire(s) : 3
InfoRigolo
A la mer j'ai rendu, tout ce qu à terre j'avais mangé.
InfoVidéos

Publiée le 05-06-2022

InfoLocalisation
InfoTroc

1 Annonce(s) publiée(s)

Navires
Voiliers
Bateaux à moteur

Consulter

InfoMèl
Recevez par mail les nouveautés du site.
InfoDon
Contribution à l'indépendance du site en le soutenant financièrement

InfoVintage

Revue Presse : Baptême de l'eau pour une e-pilotine électrique

ML01180522.jpg
Un bateau de service reconverti en mode plus "écolo"

Midi Libre 18/04/2022

Le pilotage du port de Sète doté d'un prototype.

Les pilotes. On veut parler bien sûr (ceci à l'attention des visiteurs néophytes...) non pas des champions de Formule 1, mais de ceux qui exercent ici et dans les grands ports du monde entier, une fonction essentielle : celle de permettre à des navires, en général imposants, d'y entrer ou d'en repartir dans les meilleures conditions de sécurité. Ou de leur permettre de franchir des voies difficiles. D'indispensables professionnels, donc, des services portuaires. Projet "Green Pilot" À l'occasion d'Escale à Sète, il s'est passé un petit événement du côté du pôle pilotage du port de Sète-Frontignan.

L'un de ses bateaux, La Maguelonne, qui était en service dès 1980, y a fait son grand retour. Mais transformé. C'est-à-dire doté d'un moteur à propulsion électrique. Pour mieux répondre aux impératifs de la transition énergétique. Un projet né en 2013 à l'initiative de la société MGH (Maritime Green Horizon), spécialisée dans les solutions énergétiques bas-carbone en milieu marin.

Elle a été créée en 2014 par Jean-Michel Germa, fondateur de la Compagnie du Vent, pionnière de l'industrie éolienne onshore et offshore, qui travaille notamment sur les carburants de synthèse biosourcés et sur le stockage de l'énergie électrique (accumulateurs gravitaires en mer entre autres). Une pilotine électrique permettrait de réduire de trois-quarts la consommation de chaque bateau D'où la naissance de ce projet "Green Pilot" associant MGH, Port Sud-de-France, le pilotage de Sète et la Région Occitanie. Première étape : réaliser un prototype de pilotine "électrique", celles étant en service fonctionnant au gas-oil.

En 2018, la Maguelonne a ainsi été prise en charge dans le chantier naval des pilotes de Marseille, pour en revenir avec un moteur tout neuf. Mais électrique, donc, fournissant 200 kW, pour une vitesse maximale de 17 nœuds. Selon un pilote du port de Sète, "nos trois pilotines consomment au total environ 38 m3 de gas-oil par an, l'équivalent de 100 tonnes de CO2. L'objectif, pour nous, étant de réduire ce taux de 30 à 50 t." Une pilotine électrique permettrait de réduire de trois-quarts la consommation de chaque bateau.

Mais avec, pour l'heure, une autonomie moindre : 1 h 30 d'activité nécessitant 1 h 30 de recharge, à la borne de recharge installée au quai du Maroc. Propriété de MGH, affrétée par la station sétoise en supplément de la flotte, la e-pilotine Maguelonne va être expérimentée durant 18 mois. Elle ouvre la voie à la reconversion "écolo" engagée dans le monde portuaire.
   
Marc Caillaud



Publié le : Mercredi 18 mai 2022