InfoVent InfoMer
21-04-2024 à 19:40

NW   5 Noeuds

Rafales   11 Noeuds

Température mer 14°C

Historique

InfoNavigation
InfoSondage
Faut-il revenir à une gestion du port en régie municipale ?
Résultats  Anciens sondages
  • Votes : 1091
  • Commentaire(s) : 11
InfoRigolo
Ils ont du bol les poissons rouges, parce qu'eux, au moins, on ne leur demande pas de sortir du bain.
InfoVidéos

Publiée le 05-06-2022

InfoLocalisation
InfoMèl
Recevez par mail les nouveautés du site.
InfoDon
Contribution à l'indépendance du site en le soutenant financièrement

InfoMinisites

Revue Presse : Pour limiter la consommation d'eau et d'électricité, les ports à l'heure des bornes intelligentes

ML01080423.jpg

Midi Libre 08/04/2023

Les ports lauréats du premier appel à projets "Transition numérique des ports de plaisances", financés à hauteur de 1,2 M€ par l'Etat et la Région sont dévoilés ce vendredi 7 avril.

Consommer moins d'eau et d'électricité ?

La sobriété énergétique est l'affaire de tout le monde et des ports de plaisance en particulier. Ils représentent, rien que pour l'Occitanie, 35 ports maritimes et 17 fluviaux pour 30 000 anneaux dans la région. Soit des dizaines de milliers de personnes concernées.

Pour les accompagner, l'appel à projets "transition numérique des ports de plaisance d'Occitanie", portés à même hauteur financière par l'Etat et la Région, soit 1,2 M€ en tout, dans le cadre du plan Littoral 21, vient de dévoiler ses lauréats ce vendredi 7 avril.

Soit huit communes (*) engagées dans la modernisation et qui ont presque toutes en commun le souhait d'avoir recours à des bornes intelligentes pour limiter les consommations.

Avec l'appui de l'UVPO (Union des villes portuaires). "Mesurer qu'elle est la consommation précise de chacun"

"Notre projet de bornes intelligentes s'appelle Smart green, pour le moment elles ne sont pas opérationnelles mais c’est un des éléments du projet que nous défendons : nous pourrons ainsi mesurer qu'elle est la consommation précise de chacun et facturer au réel plutôt qu’au forfait pour encourager les consommateurs à l’économie" développe par exemple Robert Crauste, le maire de Port-Camargue, station balnéaire lauréate et qui empoche le plus gros chèque, soit 363 000 €.

"Aujourd’hui, des gens vivent sur les bateaux de façon plus longue, ils ont équipé leur navire avec de l’électroménager, des climatiseurs, la consommation flambe comme le prix de l’énergie" poursuit celui qui gère le plus grand port de plaisance d'Europe avec plus de 5000 anneaux.  "L'idée c'est aussi de protéger la biodiversité par la construction de box sanitaires pour les effluents et éviter les rejets en mer" complète Jean-Romain Brunet, le directeur du port gardois.

"Les Pyrénées-Orientales souffrent de sécheresse plus qu'ailleurs, nous allons aménager ces bornes intelligentes sur le bassin donneur pour offrir des services aux plaisanciers" abonde de son côté Stéphane Loda, le maire de Canet-en-Roussillon, 1400 anneaux, heureux des 155 000 € d'aide.

Une idée également adoptée à La Grande-Motte, 1650 places de bateau, lauréat à hauteur de 259 000 €, dont le premier magistrat Stephan Rossignol entend proposer 400 anneaux supplémentaires et 500 logements.

Mais c'est globalement pour insuffler une "dynamique de transformation globale de ces vitrines et moteurs du développement économique du littoral d'Occitanie" comme l'indique le préfet de région Pierre-André Durand, que l'appel à projet a été lancé.

Soit développer des services numériques adaptés à l'ensemble des usagers, plaisanciers comme population locale et touristes, "pour optimiser les dépenses énergétiques dans un contexte d'inflation et de raréfaction des ressources".

La suite ?

Un point d'étape précise Didier Codorniou, Premier vice-président de la Région chargé du littoral, qui évoque aussi l'avenir. "Ce sont des montants importants pour des réponses adaptées en termes de transition numérique et environnementale" rappelle-t-il.

"C'est bien de les revoir pour savoir si l'on peut dupliquer ces modèles, c'est un enjeu du plan Littoral 21.

Nous nous adaptons, numérique, verdissement des ports, demain, peut-être, un nouveau carburant avec l'hydrogène". Et un futur appel à projet avec l'Etat, là encore de 1,2M€ qui sera défini en juin, peut-être sur la question de l'eau.
   
Yanick Philipponnat



Publié le : Lundi 10 avril 2023